Allergie ou intolérance ?

    Introduction

De nos jours de plus en plus de personnes sont atteintes d’allergies alimentaires et beaucoup confondent allergie et intolérance ! En effet, toutes les réactions de l’organisme ne sont pas identiques et ne relèvent pas forcément de l’allergie.

On parle alors d’intolérances. De plus, les conséquences ne sont pas les mêmes puisque une allergie peut engager le pronostic vital alors que l’intolérance provoquera des troubles digestifs plus ou moins sévères et de la fatigue.

 

Par conséquent, avant de suivre la mode des régimes « sans » il est préférable de consulter un médecin et un allergologue pour évincer l’allergie dans un premier temps et ensuite le mieux est de faire des tests dans l’alimentation pour essayer de trouver quel aliment ou substance provoque des désagréments, d’où le rôle de la diététicienne nutritionniste à ce moment-là.  

    L'allergie

L’allergie est un dérèglement du système immunitaire, qui ne différencie plus ce qui est dangereux ou non et va donc se mobiliser contre des substances extérieures à priori inoffensives. On compte deux types de réactions allergiques : la réaction allergique immédiate et la réaction allergique retardée.

 

1. Qui entraîne quoi ?

 

  • Les allergènes d’origine alimentaires entraînent des réactions allergiques de type immédiat. La réaction arrive quelques minutes après l'ingestion de l'allergène sous plusieurs formes possibles : urticaire, œdème, rhinite, asthme voire un choc anaphylactique.  A savoir que le choc anaphylactique est une réaction allergique exacerbée dans les 5 à 20 minutes après ingestion de l’allergisant, la prise en charge doit donc être immédiate au risque de mettre en jeu le pronostic vital de la personne.

  • Les allergènes d’origine chimique et certains métaux sont souvent responsables d’une réaction allergique retardée, se manifestant dans les jours qui suivent par des symptômes d'ordre cutané en général. 

 

N.B : Les réactions dues aux médicaments peuvent engendrer des allergies immédiates et/ou retardées.

 

2. Principaux aliments allergisants

 

Depuis Juillet 2005, 14 aliments allergisants doivent obligatoirement figurer sur l’étiquette d’un quelconque produit :

  • Les céréales contenant du gluten

  • Les œufs

  • Les poissons

  • Les crustacés

  • Les mollusques

  • Le soja

  • Le lait

  • Le sésame

  • L’arachide

  • Les fruits à coque

  • La moutarde

  • Le lupin

  • Le céleri

  • Les sulfites

 

N.B : Il n’y a pas d’âge pour devenir allergique même si l’apparition dès l’enfance est plus fréquente. Certaines personnes ont également un terrain plus propice aux allergies en particulier si les deux parents sont allergiques (80% de chance) ou un seul, dans ce cas le risque que l’enfant soit allergique est de 50%.

Attention un aliment BIO n’est pas plus sûr qu’un aliment qui ne l’est pas !

    L'intolérance 

 

L’intolérance n’est pas un problème d’ordre immunitaire mais digestif !

 

1. L’intolérance au lactose

 

Le lactose est le « sucre du lait animal ». Pour être assimilé par l’organisme, il a besoin de l’enzyme appelée la lactase, mais cette enzyme tend à diminuer au fil des années et certaines populations ont un déficit plus marqué que d’autres (10% de la population blanche a un déficit en lactase contre plus de 70% pour les populations noires ou asiatiques).

Cependant, le déficit peut être également temporaire suite à une maladie gastro-intestinale par exemple ! Donc il est très difficile de savoir si l’on doit supprimer totalement le lactose de notre alimentation ou non, au risque de se priver d’apports de calcium indispensable à l’organisme. D’autant plus que certaines personnes ne sont même pas considérées comme intolérants, suite au test respiratoire qui permet de déterminer s’il y a bien un déficit en lactase ou non.

 

N.B : Attention l’intolérance au lactose n’a rien à voir avec l’allergie aux protéines de lait de vache appelée APLV ! L’APVL apparaît en général dès les premiers biberons et disparaît souvent à l’âge de 3 ans. Les signes cliniques après l’ingestion de lait sont : diarrhées, douleurs abdominales, vomissements, quelques fois urticaire ou eczéma et plus rarement angio-œdème ou choc anaphylactique.

Si l’allergie est confirmée, le régime à effectuer est une éviction totale des laits animaux et autres produits laitiers pendant 1 an, à la suite de quoi on va réintroduire progressivement les aliments lactés.  

 

2. L’intolérance au gluten

 

Le gluten est un ensemble de protéines contenues dans de nombreuses céréales, notamment le seigle, l’avoine, le blé, l’orge, l’épeautre et le kamut. Il est vrai que certaines personnes y sont sensibles, sans souffrir d’allergie ou de maladie cœliaque. L’ingestion de gluten leur provoque des troubles digestifs, de la fatigue voire de la dépression ou encore des problèmes articulaires.

Cependant, il n’existe toujours pas de critère diagnostique fiable.

 

N.B : La maladie cœliaque est une maladie digestive auto-immune qui peut se déclarer à tout âge. Cependant, elle se déclare uniquement chez les personnes qui ont une prédisposition génétique. Dans ce cas, l’éviction totale du gluten à vie est inévitable.

A savoir que certains produits sans gluten sont remboursés à 60% par la Sécurité Sociale à condition que la maladie cœliaque ait été confirmée par biopsie.

    Conclusion

 

Il ne faut donc pas prendre à la légère la suppression d’un ou plusieurs aliments pour suivre une mode ou autre !

D’une part car cela peut entraîner de sévères carences et d’autre part car supprimer des aliments de son alimentation sans avoir été diagnostiqué allergique ou souffrant d’une vraie intolérance peut entraîner le développement de troubles du comportement alimentaire de type anorexies chez certaines personnes.

 

Par contre si vous pensez ne pas digérer un aliment, plutôt que de le supprimer, apprenez à mieux gérer vos apports ! Mangez en seulement de temps en temps et voyez les quantités que vous tolérez. Le plus important est d’apprendre à vous connaître. 

SPODE

13, rue Tupin

69002 Lyon, France

evahudak.diet@gmail.com

Tél : 06 46 62 50 89

  • Facebook - White Circle
  • White Instagram Icon

© 2018 par Eva Hudak. Créé avec Wix.com